Tafou.com
Tu es ici : Accueil » Séries TV » Greek, l’univers des fraternités

Greek, l’univers des fraternités


Et voilà, les vacances sont finies (à part peut-être pour certains retardataires et/ou personnes âgées) et septembre pointe son nez. Je n’ai pas été très actif pendant ce mois d’août sur le site et pourtant j’ai écris 2-3 articles lors de mes différents voyages en train.

Donc aujourd’hui, présentation d’une série que je vous invite à découvrir rapidement : Greek

Mais avant, petit état des lieux …

Synopsis
Casey Cartwright, élève d’université, fait partie de la fraternité ZBZ (Zeta Beta Zeta ou « ZiBiZi » en francisé). Elle est populaire, sort avec le meilleur parti de l’université et est en voie de devenir présidente de sa fraternité. Mais voilà, en cette nouvelle année scolaire débarque Rusty Cartwright son frère cadet. Rusty est l’opposé de sa soeur, préférant la physique des masses aux fêtes arrosées. Cependant, Rusty ne veux plus de cette vie de geek asocial, il décide donc de rusher* une fraternité, au grand malheur de sa sœur ainée.

Avis
Présentée comme cela, cette série n’est pas forcément des plus attirantes. Dès le début, les principales ficelles de l’histoire ne sont qu’une accumulation de clichés: les rivalités frère/sœur et populaire/asocial, la fille jolie et populaire sortant avec son homologue masculin, le geek des sciences habitant avec l’ultra-catholique sudiste ou encore les fêtes de fraternités dignes de Retour à la fac.
Malgré tout, on se rend rapidement compte que (comme le dit Casey Cartwright) à l’université, rien n’est blanc ou gris, ce n’est que des nuances de gris. Les personnages évoluent dans leur comportement et on se rend compte au fil des épisodes qu’aucun des personnages n’est ange ou démon, chacun ayant ses raisons qui font finalement de lui un être humain.

Le second point intéressant de cette série est l’univers des fraternité. On notera au passage que le nom de la série (Greek) provient d’une appellation courante de ces fraternités qui utilisent les lettres grecques pour se différencier. Les fraternités étant des systèmes relativement peu connus en France, la série nous offre une véritable immersion au sein de ces organisations. On y découvre leurs rouages, leurs fêtes et leurs règles. Alors que certaines sont clairement orientées vers l’amusement et les beuveries, d’autres sont dignes d’un véritable partie politique, créant les futurs têtes-pensantes du pays.

Mais rassurez-vous, Greek est avant tout une comédie tournant autour de l’intégration et des relations (romantique ou non).
D’un point de vue qualité d’image, de l’environnement et des personnages, on pourrait rapprocher cette série de Veronica Mars dans le style melting-pot d’ados/jeunes adultes de Californie (les campagnards, le fils de sénateur, le gay, le black, le geek, etc … on rejoint le premier point sur les clichés). De point de vue scénario, on est plus proche d’un teen-movie sur les universités (sans le côté « gentil trash » des teen-movies).

En conclusion, Greek est une série très sympathique qui débute très fort puisque Virgin17, n’a pas attendu d’examiner la série sur la longueur et a déjà diffusé (ou est en train, à vérifier) l’unique saison. Signe d’un véritable potentiel? Surement.

Lexique
Rusher : l’acceptation dans une fraternité se déroule en 3 étapes. 1ère étape: les nouveaux étudiants découvrent les différentes fraternités en allant d’un maison à l’autre au cours d’une soirée spéciale. A la fin de cette soirée, chacun demande à un président de fraternité s’il peut les rejoindre. 2ème étape: une fois acceptés, les nouveaux étudiants deviennent aspirants, ils ne vivent pas encore dans les maisons (peut dépendre des fraternités) et doivent se plier à toutes les corvées tâches imposées par les résidents de leur fraternité. Enfin 3ème et dernière étape: les aspirants sont officiellement intronisés en tant que membres à part entière de la fraternité.

Et enfin le trailer de la saison 1



Laissez un commentaire

Tu veux un avatar personnalisé? Clique ici et c'est automatique si tu utilises toujours le même email.